Brouhaha I (Ies individus)


Depuis mon retour au blog, après une pause de plus de deux ans (que j’explique ICI ), j’ai fini par céder aux réseaux sociaux 🙂

Eh oui! Depuis mon ancien blog je voyais bien le phénomène se développer, mais j’y résistais 🙂 Mes posts étaient partagés, sur Facebook principalement. Je recevais des « like », et malgré un bon taux de visites, j’avais de moins en moins de commentaires… Puis, ajoutés aux problèmes techniques qui ont retardé la migration de mon blog vers WordPress, vinrent une réalité difficile et un quotidien à gérer. Santé, famille, travail… impossible de tout concilier. Et tenir un blog est une occupation à part entière (surtout avec une mauvaise connexion). C’est ainsi que j’ai un peu délaissé le blog en me laissant glisser dans un confort personnel : après tout, je n’ai pas de problèmes avec mon régime (comprendre relativement). Je connais mes bases sur le bout des doigts. Je suis maîtresse de ma cuisine. Je mange « naturel » dans la mesure du possible et selon les moyens du bord… donc tout va bien! Jusqu’au jour où je reçois une gifle.

J’ai découvert qu’une certaine Oum[quelque chose] utilisait mon adresse mail pour un compte Facebook où elle publiait des recettes et autres… Le jour où je suis entrée dans le compte, je n’ai pas jugé utile de tout vérifier. J’ai juste noté au passage qu’il y avait des contacts que je connaissais. J’ai supprimé le compte et je suis sortie en prenant soin de bien fermer la porte à clé et de jeter la clé dans la nature (et bien sur de signaler ce méfait à Mark).

Cet épisode (quoique sans grande importance) m’a permis d’accepter finalement cette réalité : les réseaux sociaux sont en effet incontournables quand on a pour objectif la diffusion de l’information, la communication et l’échange. Or, la nécessité ou l’obligation de communiquer sur la maladie cœliaque et sur le régime sans gluten sont toujours là. Les malades sont de plus en plus nombreux (car mieux diagnostiqués disent les spécialistes) et ils sont toujours à la recherche d’information et d’orientation. Mais… ce n’est pas aussi simple, d’où le titre de ce post.

Tout comme les forums auparavant, les réseaux sociaux facilitent le contact et l’échange. Mais encore mieux que les forums, ils permettent de partager plus, plus vite et plus largement. Mais différemment des forums où les sujets sont classés et rangés, dans les réseaux l’information se perd très vite au milieu d’un grand fouillis. Vous remarquerez que j’aborde ici beaucoup plus FB que Twitter. Car c’est dans FB qu’il y a des groupes de discussion, et que les réactions sont plus notables que sur Twitter. Mais à cause de ce fouillis, la même question est reposée à l’infini et chacun veut avoir réponse à sa question sans se donner la peine de chercher un peu, juste un peu. Il faut dire qu’en Algérie, les opérateurs qui offrent l’accès à FB gratuitement et pas le reste du net encouragent ce phénomène. Donc si un lien hors FB est posté personne ne clique dessus :/ Aucun lien, aucune information ne sont intéressants d’ailleurs s’ils ne sont pas appuyés par un nombre « respectable » de pouces levés. Je parle évidemment d’une tendance générale. Car, il y a heureusement des personnes qui se donnent la peine de chercher, et de poster de bonnes infos, sourcées et fiables.  Mais la cacophonie ambiante finit par désespérer… J’ai repris espoir le jour où j’ai lu cette discussion sur Twitter (à dérouler)

Moi qui croyait que c’était une tendance spécifiquement algérienne (ou « sous-développée ») j’étais rassurée 🙂  Car moi aussi, et durant ces derniers mois où j’ai eu une activité, assez soutenue sur FB, je me suis vue expulsée d’un groupe à cause d’une opinion exprimée… mais je ne peux pas vous en dire plus.

Je plaisante, je vous en parlerai dans mon prochain post. D’abord pour ne pas faire long. Ensuite parce qu’il ne s’agit pas ici de raconter ma vie, loin de là. Le but est autre croyez-moi. Mais je devais faire une introduction. Il y aura donc un Brouhaha II (consacré aux groupes et aux associations) et un Brouhaha III (consacré aux producteurs et aux institutions). Restez branchés 🙂

Source image

Publicités

Publié par

Oumelkheir

Malade cœliaque, sous régime sans gluten depuis vingt-cinq ans. Gourmande et optimiste. A la recherche (toujours) de nouvelles idées pour un régime sans fautes mais non sans plaisir.

3 réflexions au sujet de “Brouhaha I (Ies individus)”

  1. Tout un programme, Oumelkheir! J’ai hâte d’en savoir plus.
    Je suis un peu comme toi, j’ai toujours voulu resister à cet appel des réseaux sociaux pour partager mes blogs, je n’ai pas voulu créer de pages, juste des profils qui me servent à partager chez les autres, car bien évidemment, le but d’un blog, c’est quand même de partager. Cela dit, comme toi, je suis bien consciente du caractère « demultiplicateur de visites » des réseaux sociaux. Le choix donc : avec ou sans facebook, est un véritable dilemme ! Bonne journée à toi.

Commentez dans la langue de votre choix

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.